Making-of de RUVIVAL

La réalisation du projet de communauté

Cet article est également disponible en : English (Anglais) Español (Espagnol) Deutsch (Allemand) اردو (Ourdu)

Cet article a d’abord été publié en allemand sur Insights.

Le projet de communauté est un partenariat entre RUVIVAL et Global Water Dances. Le projet Global Water Dances a débuté en 2011, avec pour objectif d’utiliser la danse pour sensibiliser aux problèmes de l’eau et encourager la création de solutions pour la préservation et la conservation de l’eau par le biais de l’engagement communautaire. Chaque année, ils organisent un événement mondial pour atteindre cet objectif. En 2019, RUVIVAL a décidé de s’associer à Global Water Dances pour promouvoir 8 sites et en rendre compte plus en détail sur le site web de RUVIVAL.

Un appel à bourses pour des groupes d’Afrique et d’Inde faisait partie de ce projet. L’objectif était d’accroître la participation de ces pays à cet événement mondial et nous avons atteint ce but. Le 15 juin 2019, RUVIVAL a coopéré avec 7 sites en Afrique et un en Inde : Ganvie (Bénin), Johannesburg (Afrique du Sud), Durban (Afrique du Sud), Bwaise et Beach House à Kampala (Ouganda), Diani (Kenya), Kilifi (Kenya) et Motakondur (Inde). Le 15 juin 2019, chacune de ces huit troupes de danse a participé à l’événement Global Water Dances, réussissant à sensibiliser et à encourager leurs voisins à agir.

Ensuite, le travail de RUVIVAL a commencé. Notre objectif après l’événement était de faire connaître le travail acharné de chaque site. Nous avons collecté des photos, des vidéos, de la musique et des formulaires d’autorisation de diffusion de photos et de vidéos sur les sites. Pour chaque site, nous avons publié un article. Le processus de création de ces publications est décrit ci-dessous.

Montage vidéo

Neuf vidéos ont été réalisées à partir des images brutes de l’événement fournies par les responsables de chaque site. L’une d’entre elles était une vue d’ensemble des huit sites. (elle est disponible sur notre page “Projet de la communauté“.) Les autres étaient des vidéos de trois minutes, spécifiques à chaque événement. (Elles peuvent être consultées sur leurs sites respectifs : Johannesburg, Durban, Kilifi, Diani, Ganvie, Beach House, Bwaise, Motakondur.)

Nous avons d’abord analysé les séquences envoyées par chacun des sites, puis nous avons utilisé Final Cut Pro pour les monter. Lors du montage, nous avons découpé les parties qui étaient inutilisables. Une partie était inutilisable si elle n’était pas de qualité suffisante ou si un membre du public se trouvait dans le cadre. (Nous n’avons pas obtenu le consentement des membres du public pour utiliser leurs images dans nos vidéos).

Après ce premier montage, certaines des vidéos duraient déjà environ trois minutes ; il n’était donc pas nécessaire de procéder à un nouveau montage. Pour celles qui étaient plus longues, nous avons jeté un autre coup d’œil et avons réduit la vidéo à ses scènes les plus intéressantes et les plus importantes jusqu’à ce qu’elle dure trois minutes. Une fois que les vidéos ont atteint la durée requise, nous avons ajouté les intros et les outros, y compris les crédits.

Diapositives intro et outro pour la vidéo de Kilifi de RUVIVAL Team est sous licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 Licence International.

Post -création

Nous voulions que tous les articles aient une certaine uniformité. Chaque article comporte au moins une vidéo (voir ci-dessus pour plus d’informations), un résumé de l’événement, des photos et un historique du groupe de danse. Des sections supplémentaires ont été ajoutées en fonction des informations recueillies par notre personne de contact sur chaque site.

La création des résumés des événements a nécessité pas mal de communication avec les groupes. Nous nous sommes concentrés sur la collecte des informations suivantes :

  • la motivation du directeur artistique et/ou du responsable du site à rejoindre l’événement Global Water Dances,
  • le message qui se cache derrière la chorégraphie,
  • et les questions relatives à l’eau ont été explorées et “discutées” lors de l’événement.

Après le projet initial, les articles ont été revus par la personne de contact respective de chaque site, édités et finalement approuvés pour publication. Cela permet de s’assurer que le message qu’ils essayaient de transmettre était correct et qu’aucun malentendu ne s’est produit.

Tout le matériel a été publié à la fin de 2019 et distribué par le biais de plusieurs médias sociaux afin de sensibiliser aux questions relatives à l’eau.

Pour en savoir plus sur ces sites, veuillez consulter notre page sur le projet de la communauté.

Partager :